L'Ombre de Londres
Bienvenue sur l'Ombre !

La capitale vit dans le chaos : les Vampires complotent toujours, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se révèlent, les Lycanthropes se regroupent et les Loups-Garous recommencent à tuer !

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...

Bon jeu !


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Méditation Méditation Icon_minitimeVen 30 Oct - 2:51

Un sifflement venu troubler le silence que la pleine lune abritait sous son aile. Lucian n'était là que depuis peu, mais il sentait bien que les forces qui se logeaient dans la ville étaient bien puissantes. Il renifla d'un grand coup les odeurs qui se déplaçaient dans la cité et c'était bel et bien ce qu'il craignait. Cela lui paraissait maintenant évident qu’il ne c'était pas échoué ici par hasard, des vampires, des lycans, ces races le suivront-ils où qu'il aille ? Une chose était sûre, le pouvoir dégagé par certaine de ces créatures étaient très puissant et si Lucian voulait bien s'intégrer dans cette commune, il devait ce montrer très vigilant. Ces pas commencèrent à devenir plus saccadés, comme si ce dernier commençait à être nerveux. Pourtant, ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à ce genre de puissance se dit-il, ce souvenant peu à peu de son vieil ennemi Kar, qui lui avait donné beaucoup de fils à retorde dans le passé. Mais Lucian ne se laissa pas distraire par ce dernier, lui qui voyageait de toit en toit depuis maintenant une heure pour mieux apprendre la topographie de lieu. Il s’arrêta sur une vielle maison et décida d’y rester un peu. La toiture n'était plus très jeune et avec le temps, le bois avait commencé à succomber par le poids des années. Lucian prit donc un élan pour faire un plus grand saut, dans l'espoir de trouver une niche pour la nuit où il pourrait méditer un peu afin de scruter à la loupe, avec son odorat, les créatures qui l'entouraient. Il fit un bon qui le propulsa plus haut que toutes les maisons qui l'entouraient, sauf une. Il ne savait pas trop qu'est que c’était, mais il voyait que cela formait une immense tour et qu'il n'était plus très loin. Il utilisa sa vitesse pour se rendre à la hâte à l'endroit convoité et vit que la construction formait une sorte de montre géante non dont la construction n’était pas achevée. Il regarda avec attention l'énorme tour qu'avait construit les humains et ne comprit pas vraiment ce que qu’elle voulait bien représenter. Cela lui paraissait cependant être assez confortable pour y passer la nuit, lui qui revenait d'un long voyage. Lucian grimpa jusqu'au sommet de l'immense tour de métal et arriva sur le toit de l’édifice, scrutant les alentours pour être sur que personne ne l’avait suivit. Il se mit en position assise comme lui avaient appris les shamans des villages où il avait vécu en Afrique. Il contempla un peu l'horizon une dernière fois, regardant un petit oiseau nocturne qui s’envolait paisiblement devant lui, cela lui paraissait comme un bon présage que la nuit serait bien agitée.Il ferma les yeux peu à peu et se concentra sur la méditation qu’il avait à faire, s’ouvrant délicatement au monde qui l’entourait…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeVen 30 Oct - 8:32

Il faisait nuit, c'était la pleine lune, mais Anna ne pouvait pas faire demi-tour. Si elle avait mieux calculé ses propos et moins songé à ses intérêts, elle aurait éviter de donner rendez-vous à la créature un pareil jour, ou plutôt une pareille nuit...

La jeune femme était en robe, pourpre comme à son habitude, mais elle était en outre emmitouflée dans un grand manteau à capuche rabattue et qu'elle serrait étroitement sur sa poitrine. Il faisait frai, pour ne pas dire froid, et la situation n'était pas des plus rassurante. Malgré son passé de Hunter et ses aptitudes au combat, Anna savait qu'elle risquait sa vie dans de telles entreprises. Passer des pactes avec les créatures de la nuit ne faisait pas partit d'une vie sans rebondissements. Elle risquait quelques infortunes, cela était sûr.

Elle se hâtait, marchant dans l'ombre des bâtiments de Londres pour éviter d'être à découvert sous le joug du clair de lune. Elle savait que ces nuits-là les Vampires étaient toujours en ébullition, ce qu'elle ne savait pas c'est que c'était à cause de leur guerre contre les Loups-Garous et que l'astre réveillait leur esprit poétique.
Son petit couteau d'argent était toujours accroché à ses jarretelles, mais elle commençait à regretter de n'avoir pas prit son fleuret.

Lorsqu'elle arriva au pied de la tour, elle leva la tête et se sentit toute petite sous cette immense et majestueuse horloge. Le plus dur était fait, elle avait traversé Londres sans encombre.
Elle poussa une petite porte de bois, peut visible dans l'ombre et entreprit de monter les marche de l'escalier de service qui se trouvait derrière. La tour n'était pas encore sécurisée car elle était en plein travaux et cette porte était toujours ouverte sans raison valable. La jeune femme souffla une minute contre un mur à mi-chemin. L'air s'échappait en volutes de fumées de sa bouche et de son nez.

Lorsqu'elle arriva au sommet, elle ouvrit avec prudence la porte qui donnait sur l'étage final de la Grande Horloge. Il n'y avait personne. Juste sous la charpente du toit, sur le balcon gigantesque, Anna se pencha pour regarder Londres s'étendre sous ses yeux.
Cela était surprenant et splendide.
Elle chercha alors du regard un endroit quelconque où s'asseoir. Elle était en avance et son complice n'était pas encore là, à son grand étonnement, puisque les Vampires étaient plutôt du genre à arriver les premiers.
Elle s'assit sur une pierre irrégulière, posée là par le hasard des travaux, et repliée sur elle-même à cause du froid, elle attendit, toute ouïe.

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que le Vampire qu'elle attendait ne viendrait jamais, tué par un Hunter la nuit d'avant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeSam 31 Oct - 0:46

Lucian commençait à peine à sentir la méditation faire son effet, quand il entendit une porte s'ouvrir tout juste en dessous de lui. Des petits pas se firent entendent trottant peu à peu sur le sol. Il regarda du bout de la corniche et vit la petite demoiselle arrivée. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait une aussi jolie femme, mais cela le laissa de marbre car avec le temps, il avait vu son lot de ravissantes femmes. Il la regarda avec un peu plus d'attention et remarqua son petit coté aristocratique, un mot qui sonnait en horreur dans sa bouche. Il ne comprenait toujours pas comment une femme pouvait éprouver du confort en portant ce genre d'accoutrement, qui semblait totalement l’empêcher de respirer. Mais la capuche qu’elle portait lui donne un petit air sournois, comme si elle avait quelque chose à cacher.

Il prit donc une grande bouffé d'air et utilisa le pouvoir de son odorat pour tracer un meilleur portrait de la jeune fille. Ces craintes s’estompèrent lentement lorsqu'il vit qu'elle n'était qu'une humaine. Mais une étrange odeur planait dans l'air, une odeur presque malsaine, qui lui rappelait quelque chose venant de son passé, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Son odorat lui révéla la présence d'une petite lame d'argent bien caché sur sa jambe. Il en déduit donc qu'elle connaissait bel et bien l’existence des créatures de la nuit comme lui. Mais une étrange sensation lui revint à l'esprit, il regarda avec plus d'attention ces mains et vit de petites marques du sûrement à de nombreux combats et entraînements. Le portrait que mettait sur pied Lucian de la personne qui se trouvait en face de lui devenait de plus en plus limpide, il lui paraissait évident maintenant que la demoiselle était une hunter.

Une petite odeur de sang que portait la jeune fille vint assurer ces dires, car vous pouvez vous laver autant que vous voulez, mais lorsque vous tuez les créatures de la nuit ne serait-ce qu’une seule fois, une petite odeur vous suit pour le reste de votre vie. Rares sont ceux que leur odorat leurs permettent une telle distinction., un peu comme l'odeur de sang humain collé en permanence sur les vampires et les loups-garoux.
Lucian voulu descendre quand une très fine odeur lui parvint au nez. Elle n'était pas comme les autres et semblait même être très ancienne. Une petite lueur lui parvint aux yeux et il comprit enfin ce qui le chicotait depuis le tout début, cette étrange et faible odeur de sang humain. Pourtant, ce n'était pas son sang à elle qu'il sentait, mais il lui paraissait pourtant très similaire, cela expliquerait qu'il lui fallu tout ce temps pour le détecter.

Lucian recula un peu et pris ces précautions, il ne savait pas à quel genre de femme il avait à faire et ne voulait pas que sa présence ici s’ébruite trop rapidement. Il décida donc de rester dans l'ombre, invisible à la jeune fille en utilisant sa vitesse pour changer d'emplacement lorsqu'elle regarderait dans sa direction.

-Pourquoi une femme de votre classe se promène t-elle ainsi à une heure aussi tardive ?

Suite à ces mots, il changea immédiatement d'emplacement pour être certain qu'elle ne puisse le voir.

-Je vois que vous avez prit vos précautions avec cette petite lame d'argent accrochée à votre jambe, mais est-ce que cela sera suffisant pour qu'une petite hunter comme vous puisse ce défendre contre des créatures de la nuit?

Lucian rechangea immédiatement de position suite à ces paroles, il ne voulait en aucun cas qu'elle ne puisse le détecter, si elle était belle et bien ce qu'il croyait qu'elle est. Utilisant un peu de ces pouvoirs, ces yeux commencèrent à prendre de petites teintes bleues, signe que sa puissance était prête à être utilisée si cela devait lui être nécessaire. Il resta donc caché dans l'ombre, attendant que la petite demoiselle lui fasse signe de vie en répondant à ces questions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeDim 8 Nov - 18:54

Perdue dans ses pensées peu catholiques, la jeune femme sursauta en poussant un cri aiguë lorsqu'elle entendit une voix s'adresser à elle depuis les poutres qui la surplombaient. Anna se leva vivement, le coeur battant à tout rompre, en tenant bien serré contre elle son long manteau. Elle soufflait de l'air chaud par la bouche et le nez, signe de la fraicheur du soir et aussi de son rythme cardiaque soudainement accéléré par la situation. Ses yeux cherchèrent l'inconnu parmi les poutres, mais l'obscurité était telle qu'elle ne pouvait rien clairement distinguer. Les formes tordues du bois dans les méandres noirs de la nuit rendaient les choses terrifiantes.
Anna était crispée de frayeur: était-elle tombée dans un pièce cette fois-ci? Non, certainement que l'on se jouait d'elle.
La voix se répéta, annonçant qu'elle savait ce qu'elle était et l'arme qu'elle portait.La jeune femme en eu froid dans le dos et, ne voyant toujours personne, elle paniqua un peu:


-Qui êtes-vous?! Comment...comment faites-vous cela!? Cria-t-elle à demi-voix.

Elle se redressa, reprenant de l'allure et de la prestance. Elle toussota et tout en tentant de voir parmi les ombres quelque chose, elle se mit à marcher doucement.


-Est-ce vous, seigneur? Demanda-t-elle avec une voix plus assurée et enjôleuse. Ce genre de petit jeu ne me plait pas...

Elle entendit un petit bruit. Son coeur s'accéléra une fois encore et elle se tourna brusquement vers l'endroit d'où cela venait. Il n'y avait toujours personne.

-Montrez-vous! Je ne suis pas venue ici pour jouer!

Anna croyait que c'était son acolyte, un Vampire seul pouvant faire ce genre de numéro effrayant. Et puis, il savait que c'était une tueuse dans le passé, quand à sa jarretière, il fallait qu'il soit un imbécile pour ne pas l'avoir déjà remarquée lors de ces quelques soirées mondaines qu'ils avaient passées ensemble. Il avait déjà failli se brûler sur son poignard.
La jeune bourgeoise attendit, quelque peu perturbée par ce qu'elle croyait être un jeu: il était évident que ces créatures aimaient faire peur en jouant de leurs charmes et leurs pouvoirs, sans parler de leurs armes naturelles.


-Allons...ne me faites pas peur...soupira-t-elle entre l'amusement d'un nouveau jeu à deux et l'appréhension pure de se retrouver soudainement face à l'étrange créature, dangereuse malgré tout. Et si son pacte avait changé? Et s'il avait décidé de tout annuler? Elle n'était pas à l'abri de ce genre de problème mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMer 11 Nov - 1:46

-Allons...ne me faites pas peur...

Les mots de la jeune femme résonnèrent un instant dans la tête du lycantrope. Il pensa un bref instant à la requête que Anna venait de formuler, était-ce une bonne idée de lui montrer son visage après avoir pu sentir une odeur de sang humain sur elle ? Lucian était prit dans un dans un sérieux dilemme à l’intérieur de sa tête. Et si se n’était que le sang d’une amie décédée près d’elle qu’il sentait ? Après tout, vivant dans une sombre ville comme celle-ci, se n’était pas complètement impossible que cela arrive. Un vampire aurait pu tuer une de ces collègues hunters pendant un violent combat lors d’une chasse et le sang de cette dernière aurait pu se retrouver malencontreusement sur Anna. Lucian hocha la tête de gauche à droite en pensant à cette idée grotesque, lui qui aimait croire en le bien qui se cache dans chaque être, devait pourtant se heurter à un détail, le sang qu’il avait sentit était très similaire à celui de cette petite aristocrate. Le visage de Lucian devint plus sérieux, car en y réfléchissant, cela lui paraissait maintenant farfelu de trouver des excuses à une femme qu’il ne connaissait même pas.

L’étrange odeur qu’avait trouvé Lucian sur le corps de son interlocutrice obsédait complètement ce dernier, il ne savait que trop quoi penser sur ce problème. Il commença à chercher plus en détail la provenance du sang et conclu qu’il s’agissait presque du même sang que cette dernière et que c’était également du sang de femme. Il en conclu que Anna possédait peut-être une sœur jumelle, il y a de cela un petit moment, car seules les sœurs jumelles peuvent posséder le même sang. Mais si sa théorie était exacte, pourquoi l’odeur de son sang recouvrait presque entièrement la surface entière de son corps ? L’aurait-t-elle tué ? Une nouvelle question qui lui resta sans réponse. Il décida donc d’essayer d’extraire un peu d’information à la jolie dame devant lui.

-Auriez-vous perdu une sœur jumelle, il y a de cela quelque année ?

Lucian en avait assez de se cacher en courant de tout bord, tout coté. Il se mit devant la femme, mais à une certaine distance pour s’assurer qu’elle ne puisse pas l’attaquer et se mit de dos pour ainsi cacher son visage à cette dernière. De toute manière, si la jeune femme décidait de vouloir l’attaquer, il serait en mesure d’utiliser sa vitesse pour l’esquiver, se dit-t-il. Ça longue cape noire dansait derrière lui, se laissant flotter par la musique proposée par le vent. Son capuchon tombait un peu sur son visage, ne laissant qu’une étrange silhouette noire perceptible à la jeune femme.

-Alors, votre réponse ?

Une petite touche d’impatience vain accompagner la voie de Lucian qui restait la, attendant que la femme décide de lui répondre, car de cette réponse, allait probablement décider du sort qu’il réserverait à cette dernière. Cependant, sachant que la pleine lune arborait avec fierté ces couleurs dans la sombre nuit, il sentit la présence d’un loup-garou roder tout près. Un nouveau tableau se dessina dans la tête de Lucian. Devrait-t-il la défendre contre les attaques de ce dernier ou simplement laisser la bête s’occuper d’elle, s’il s’avère que cette hunter est belle et bien tuée sa propre sœur jumelle. La nuit s’annonçait longue pour Lucian, lui qui n’avait pas prévu être prit dans de pareil dilemme aussi tôt dans son apparition à Londres. Il leva la tête vers la lune, se laissant bercer par cette dernière, dont les rayons cajolaient délicatement ses tendres joues...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMer 11 Nov - 15:56

Anna ne trouva pas de réponse dans les paroles de celui qu'elle croyait être son acolyte. Au lieu de cela, il lui demanda si elle n'avait pas perdu une soeur jumelle sous peu. La jeune femme fut paralysée par cette question. Elle sentit son coeur battre à tout rompre et ses cheveux se dresser sur sa tête. Jamais, non jamais, elle n'avait parlé de cette histoire à son acolyte. Tout le monde dans la bourgeoisie savait qu'elle était sans parents mais personne ne connaissait son histoire et encore moins le fait qu'elle ai eu une soeur. Sa vie à Édimbourg était inconnu des gens de Londres.

Elle poussa un cri et recula en s'affolant lorsque l'inconnu descendit de son perchoir et se retrouva devant elle. Il n'avait même pas la taille de son complice! Il était de dos, encapuchonné, impossible de savoir si elle le connaissait. Sa stature était imposante et elle réalisa qu'elle était vraiment faible constitution par rapport à lui.

L'inconnu lui demanda alors de répondre d'une manière plutôt rude, cela fini d'effrayer Anna qui se mit à crier:


-Qu...QUI ETES-VOUS?

La bourgeoise imagina un instant que c'était un serviteur de son complice mais très vite elle se rendit surtout compte de sa situation: même s'il était envoyé, il restait un Vampire et rien ne lui prouvait qu'il était là pour discuter...

Anna se mit alors à courir. Tournant les talons, agrippant sa robe, elle s'engouffra dans le couloir des escaliers et se mit à dévaler les marches deux à deux. Son souffle était rapide et discontinu, elle avait du mal à respirer car l'air était froid et sa course rapide. Elle avait aussi du mal à réprimer des larmes: car à force de comploter la nuit, elle allait finir par se faire tuer d'une manière horrible. Déjà là elle savait que ses chances de survie étaient faible. Elle était dans le royaume des ombres, les Vampires y étaient rois et elle, elle se sentait comme une petite souris perdu dans le panier d'un chat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMer 11 Nov - 23:21

Après les paroles de la jeune femme, Lucian sentit cette dernière s’enfuir par l’escalier. Croyait t’elle vraiment pouvoir s’enfuir de lui aussi facilement? Le vieux lycanthrope laissa s’échapper un petit sourire en coin et décida d’aller la rejoindre en bas de l’horloge. Il regarda alentour de lui pour évaluer ces options, qui lui semblaient nombreuses, mais la première idée qui lui venait en tête était d’utiliser sa vitesse pour la rattraper dans les escaliers et ainsi lui barrer le chemin afin qu’elle lui donne les informations qu’il désirait savoir. Lucian se tourna et marcha en direction de la porte qu’avait emprunté Anna pour s’enfuir.

Il n’eu le temps que de mettre la main sur la poignée, que son flaire s’alarma. Le loup-garou qu’avait sentit un peu plus tôt Lucian, était tout près de l’horloge où se trouvait ce dernier. Il prit une grande respiration pour mieux identifier la localisation exacte du Lycan et découvrit que la bête se trouvait sur le même immeuble que lui, mais à plusieurs étage inférieur. Pendant un moment, il réfléchit à l’idée de laisser l’animal s’occuper lui-même d’Anna à sa sortit du bâtiment, mais hocha la tête en signe de protestation, car après tout, il n’avait toujours pas eu les réponses à tout ces questions. Lucian se retourna vers le rebord de l’édifice et sauta sur ce dernier en regarda l’espace qui se retrouvait entre lui, le loup-garou et l’entré où Anna allait sûrement sortir d’une minute à l’autre. Il ferma les yeux et concentra son énergie pendant quelques secondes. Lorsqu’il ouvrit ces yeux, une forte lueur jaune vain remplacer la couleur habituelle de son iris. Il regarda vers le bas et ce laissa tomber dans le vide.

Les vêtements de Lucian prirent dans le vent pendant ça descente, le loup-garou était tout près de lui, mais il sentit la présence de ce dernier trop tard. Le loup-garou tenta d’attaquer Lucian en sauta vers ce dernier pour le déchiqueter, mais le bras de Lucian se mit à grossir peu à peu, des poils commencèrent à lui pousser à une vitesse effrayante et d’énormes griffes sortirent à chacun de ces doigts. Lorsque la transformation de son bras fut achevée, un gigantesque bras de grizzly avait remplacé son bras original. Lucian mit son énorme bras devant lui et agrippa la gorge du lycan qui se trouvait en dessous de lui. Ces yeux commencèrent à devenir de plus en plus jaune et Lucian rentra dans l’esprit du loup-garou pour atténuer la rage qui le possédait et se mit à contrôler complètement l’esprit de ce dernier.

Lorsque les deux lycans heurtèrent le sol, ce dernier se fracassa et vola en éclat tout autour d’eux. Il serra sa monstrueuse main de grizzly et leva la bête dans les airs, attendant que Anna arrive en bas par le biais des escaliers. Ces iris illuminaient comme jamais auparavant, de petits crocs commencèrent à pousser montrant que ces pouvoirs étaient en pleine utilisation. Les deux êtres étaient postés à quatre mètres de la porte et l’on pouvait distinguer un être portant une tunique soutenant avec un gigantesque bras monstrueux un loup-garou par la gorge, qui semblait sonner par ce dernier. Après tous ces péripéties, le capuchon de Lucian n’avait toujours pas tombé, mais combien de temps ce dernier pourrait-il cacher son identité à la femme qui s’enfuyait de lui? Une chose était sur cependant, c’est que la volonté de Lucian à avoir les renseignements qu’il voulait était inflexible, et cela, même s’il devait l’empêcher de nuire à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeJeu 12 Nov - 19:19

Anna courrait à en perdre haleine. Elle ne devait pas flancher, s'il la rattrapait, elle avait de bonnes raisons de croire qu'elle serait tuée en quelques secondes comme elle pouvait être torturée avant de rendre l'âme.
La pauvre jeune femme n'en pouvait plus, ses intrigues la menaient de plus en plus loin depuis une paire de mois et cette nuit pourrait bien marquer le fait qu'elle était allé trop loin. Cette fois, elle devait fuir le danger et non le provoquer.

Tandis qu'elle dévalait les escaliers en colimaçon jusqu'à en avoir le tournis, Anna paniquait. Toutes les trois secondes elle tournait la tête pour regarder en arrière et vérifier que l'inconnu n'était pas sur ses talons. Apparemment il ne l'avait pas prise en chasse, mais comment en être certaine? De toute façon, la meilleure chose à faire était de courir sans se poser plus de questions que cela pour sauver sa vie et surtout son esprit. Elle ne voulait pas mourir ni faire parti de ces êtres attirés par le sang: elle le savait, l'immortalité n'est qu'un piège où il ne faut pas tomber! Qui voudrait d'une vie faite de vide? Sans réels sentiments? Juste une envie profonde de boire du sang? Non, elle voulait goûter aux plaisir de la vie, et surtout les vivre.

Enfin, après une course de quelques minutes insoutenables, la jeune femme se retrouva en bas de la Tour et franchit la porte. Elle s'arrêta brusquement une fois arrivée dans la rue: devant elle se tenaient deux créatures difformes.
Anna fut prise de vertiges. Elle avait devant les yeux un homme en cape qui portait d'une main un énorme homme-loup en le serrant à la gorge. Lui-même avait le bras difforme: c'était une sorte de monstruosité de poils et de muscles bandés, appartenant sans en douter à un animal puissant. La main n'en n'était pas une, c'était plutôt la terminaison d'une patte, énorme, comme celle d'un ours.

La jeune bourgeoise ne pu s'empêcher de hurler:
HO MON DIEU!!, avant de plaquer ses mains sur sa bouche avec horreur, réalisant qu'elle venait de découvrir sa présence.

Elle vit le regard embrasé de l'homme inconnu sous sa capuche et sous la lumière pâle de l'astre lunaire, tout semblait abominable pour Anna qui n'avait jamais vu pareilles choses.
Elle se sentit perdre toutes ses forces et bientôt ses mains heurtèrent le sol pavé pour la soutenir. Elle était tombée, épuisée, l'esprit annihilée par ce qu'elle voyait et sa situation physique.

Anna était à terre, tremblante et ne pouvant détacher ses yeux exorbités par la peur de ce spectacle d'épouvante qui s'offrait à elle.
Elle, une femme du monde, forte et machiavélique, reine des complots et des astuces pour gravir les échelons, faisant des pactes avec les pires créatures de Dieu, marmonnait d'une manière éprouvée toujours les mêmes mots car elle était choquée de découvrir ainsi que d'autres formes vivantes pouvaient être plus terribles que les Vampires...

-
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu, qu'est-ce donc?! Mon Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMar 17 Nov - 20:38


Il ne fallu pas plus que le son de la porte qui s’ouvre pour faire comprendre que la jeune aristocrate était arrivé. Mais cela lui était bien indifférent pour le moment, car dans son énorme main rendu difforme grâce à son entité du grizzly, se tenait une bête que Lucian avait le choix de l’empêcher de nuire à tout jamais, ou bien, seulement l’immobiliser pour le reste de la nuit. Lucian savait très bien que maintenant qu’il avait réussi à rentrer dans son esprit, la bête ne poserait aucune résistance aux ordres que ce dernier allait lui faire. Il posa délicatement la bête sur le sol à sa droite.

Le loup-garou ne fit aucun geste de protestation, il resta là, docile comme le ferait un petit chien. Cependant, le regard du monstre était rivé sur la femme à genou devant lui. Un regard froid, qui laissait entendre que la bête était dans une transe profonde, l’écume s’échappait de ses crocs acérés, l’homme loup semblait près à bondir à tout moment sur la jeune femme devant lui.

Pendant ce temps, Lucian reprit peu à peu le contrôle de ses instincts, cela lui prenait beaucoup de force pour contrôler une bête aussi féroce qu’un loup-garou et s’il ne voulait pas lui-même tomber dans la folie de la lycanthropie, il lui fallait garder son calme lorsqu’il utilisait son aura de lycan. Ces crocs acérés commencèrent peu à peu à se refermer, le jaune de ces yeux devinrent de plus en plus naturel, jusqu’au point que son visage redevienne ce qu’il était. Même son monstrueux bras revint comme il était, les griffes acérées qui ornaient son bras c’était tous envolées, laissant apparaître une simple main.

Lucian se retourna et vit que la femme était maintenant à genou sur le sol et qu’elle semblait très perturbé. Est-ce enfin une chance pour lui de lui souscrire quelques informations? Une telle chance ne pouvait être négligée par ce dernier. Il prit un regard un peu plus dur et froid envers cette dernière, juste avant de lui poser les questions dont il attendait les réponses.

-Si vous ne répondez pas à mes questions, cette splendide bête que voici va vous réduire en charpie, alors je vous le demande pour une dernière fois, qui êtes-vous? Et que faite vous ici à une heure aussi tardive?

Son regard ne lâcha pas un instant la fille, elle semblait complètement confuse devant ce dernier, elle qui était sur le sol entrain de se demander ce qui se passait. Lucian savait que les êtres de son espèce étaient plutôt rares et que leur présence était beaucoup plus masqué à la société que les vampires ou les loups-garoux. Cependant, il savait le risque qu’il y avait de laisser un témoin de son visage derrière lui. Il commença à réfléchir sérieusement à l’idée de la tuer si elle ne répondait pas à ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeJeu 19 Nov - 11:54

Anna était pétrifiée. L'homme à capuche maitrisait un espèce de monstre épouvantable et vient vers elle pour la menacer de la faire dévorer par ce dernier. La jeune bourgeoise, toute retournée, tremblait d'effroi et d'horreur.

- Que...Qu'est-ce que vous me voulez? Je ne vous ai rien fait! finit-elle par hurler au bord du désespoir.

Elle voyait bien qu'elle devait répondre mais que pouvait importer sa réponse à cet homme? Qu'était-ce? Un Vampire aux pouvoirs étranges? Et la créature qu'il venait de mater? Était-ce...un Loup-Garou?
Paniquée, la jeune femme manquait de souffle et pouvait s'évanouir à tout moment. Pourquoi son rendez-vous s'était transformé en cauchemar? Est-ce que le Vampire avait demandé à un de ses acolytes de la tuer? Non, ce dernier saurait la raison de sa venue et ne lui demanderait pas! Quelle perte de temps cela serait! A moins bien entendu qu'il ne joue avec elle.


- Qui êtes-vous!? Est-ce Alphonse Torn qui vous a envoyé?

Les yeux de l'homme a capuche étaient terribles et son air ne mentait pas: il la tuerait si elle ne répondait pas à ses questions. Aussi la jeune femme, qui reculait quelque peu tout en regardant le Loup énorme derrière l'homme, lui répondit:

- Je...Je ne suis ici que parce que l'on m'a donné un rendez-vous! Je...Je ne pouvais refuser! Ce...cet homme est un Vampire! L'heure est celle qu'il m'a donnée!! Je vous le jure! Mais il n'est pas là...fit-elle en pleurant et en baissant la tête vers le sol.
Je...J'ai été dupée...

Anna se recroquevilla sur elle-même. S'en était fait d'elle, elle le savait. Cet homme devait être lui aussi un Vampire ou autre chose de terrible. Et ce Loup-Garou! Ainsi les créatures de la nuits n'étaient pas seulement des buveurs de sang. Au moins elle mourrait en en sachant plus que d'autres sur la nature des choses.

Tout en paraissant s'abandonner à la mort, tout du moins au châtiment de cet inconnu ainsi venu pour quelques affaires dont elle ne connaissait pas le dessein, Anna cherchait un moyen de s'en sortir. L'instinct de survie se réveillait en elle malgré son état pitoyable de brebis perdue au milieux des loups. Elle songea à son couteau attaché à ses jarretelles mais que pourrait-elle faire face à la puissance de la créature qui accompagnait l'homme à capuche?! Que faire alors?
Elle releva ses yeux vers l'homme et pleura:


- Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous me voulez mais si vous avez un soupçon de bonté ou quelque dessein que je pourrais satisfaire en échange de ma vie, alors je vous en serait reconnaissante...

Mais de quelle reconnaissance pouvaient bien vouloir un être tel que lui? C'était un ultime espoir: susciter chez lui quelque pitié ou intérêt pour sauver sa vie.

- Si vous voulez me tuer, dites-moi au moins qui vous êtes, qui vous envoie et ce que vous êtes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMar 22 Déc - 6:00

Le sang de Lucian commença à bouillir pour le silence que lui faisait preuve son interlocutrice face à ces questions. Sans perdre du regard l’aristocrate devant lui, il flatta le pelage de la bête à sa droite et lui fit signe d’attaquer. Il n’avait guerre le temps pour ces sottises et en avait maintenant assez de ce petit jeu. Lorsque la bête compris le message de celui qui la contrôlait, il se mit en position d’attaque et prit appuie sur ces jambes arrières afin de se propulser vers l’avant.

Lucian n’aimait pas vraiment la tournure des évènements, mais cela le laissa complètement indifférent. Soudain, un étrange hurlement venant tout droit des docks se fit entendre. La bête au coté de Lucian s’arrêta nette et se retourna vers la provenance du son. Une horde de loups-garoux appelait le monstre au coté de Lucian pour qu’il aille les rejoindre. L’emprise qu’avait Lucian était grande, cela n’était rien face à l’appelle de la propre race du monstre.

Sans laisser le temps à Lucian de reprendre le contrôle de la bête, elle regarda en direction des hurlements et partit à toute vitesse les rejoindre, laissant le lycanthrope seul devant Anna. Cela intrigua directement Lucian, qui même si ces questions restaient sans réponses, la jeune fille devant lui restait pour le moins le cadet de ces soucies.

Lucian n’était guère venu pour simplement torturer de petite jeune fille comme l’aristocrate devant lui, sa guerre envers les vampires et les races manipulatrices lui paraissait bien plus importante. Il regarda une dernière fois Anna avant de se retourner et remettre sa capuche sur sa tête.
Dans un dernier instant avant son départ éminent, il prit appui sur sa jambe droite et dit à la dame :

-Nous nous reverrons, n’ayez crainte.

D’un bond il sauta sur la maison devant l’horloge et se mit à courir vers les docks, car les hurlements qu’il avait entendu lui semblaient louches à ces oreilles et cela n’augurait rien de bon. Bondissant de maison en maison, il s’approchait rapidement de la source des cris bestiaux. Laissant dans son sillage au loin, la petite Anna en bas de l’horloge.

*Désolé pour le retard, mais je manque beaucoup de temps pour répondre au forum, alors je vais au moins libérer ton personnage pour que tu puisses continuer à rp en paix ^^*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitimeMar 22 Déc - 14:24

[HRP/ Pas grave, merci de répondre ^^/ HRP]

Anna venait d'avoir la peur de sa vie. Demeurant ainsi seule, aux pieds de la Grande Horloge, dans le froid et dans la nuit noire, elle sentait son coeur battre comme s'il venait de se rendre compte qu'il vivait et qu'il en était chanceux. La jeune bourgeoise mit du temps avant de se relever. A genoux, sa peau couverte de sueurs froides, elle grelottait comme le jonc une fois l'ouragan passé. Cette histoire de rendez-vous l'avait menée dans un beau pétrin: non seulement son arrangement était tombé à l'eau mais en plus, elle avait maintenant à ses trousses un homme métamorphe qui contrôlait des Loups-Garous!

Anéantie, Anna eut du mal à décider ses jambes. Elle devait rentrer chez elle, en vitesse. Elle avait encore une chance de s'en sortir: l'homme était partit, occupé par des cris et des hurlements de Loups. Il lui fallait s'enfuir avant qu'il ne revienne ou pire, qu'une créature ne vienne la découper en morceaux!
Enfin debout, la jeune femme se mit à courir comme elle n'avait jamais couru. Elle alla directement chez elle, en faisant attention à ne pas être suivit, dans une peur panique qui la prenait aux entrailles. Dans sa course, elle se retournait toutes les minutes pour s'assurer qu'elle n'était pas prise en chasse, elle vérifiait les ruelles, les toits, et elle sursautait à chaque ombre. La jeune femme tenait sa robe mais c'était son coeur qui avait besoin d'être soutenu à ce moment là car à chaque pas elle se sentait défaillir.

En proie à la plus grande des frayeurs, elle arriva enfin chez elle, pour ne plus en ressortir avant un bon moment. Ses cauchemars reprirent, ses visions revinrent la hanter et une fièvre douloureuse s'empara de son corps. Ses domestiques et son fidèle serviteur étaient là pour l'aider mais c'était dans sa tête que les choses n'allaient pas, et ce depuis cette fameuse nuit de cendres et de flammes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Méditation Empty
MessageSujet: Re: Méditation Méditation Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» salle de méditation» Méditation» Apprentissage et Méditation [ENTRAÎNEMENT]» Le retour de méditation de Shnavick.» préméditation accentuée, nelwynn
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Whitehall et Westminster :: La Grande Horloge (Big Ben)-